2012-10-19T18:20:00+02:00

La promotion de Paul Kagame par les congolais ...

Publié par oladaf
EST-CE QUE C'EST À L'AVANTAGE DES CONGOLAIS
DE FAIRE LE MARKETING POLITIQUE DE
"PAUL KAGAMÉ ?"
 
MES CHERS COMPATRIOTES,
 
Je suis souvent désabusé par la façon dont nous, Congolais, jouons le jeu des autres, ceux qui ne nous aiment pas. Nous avons pris l'habitude de nous contenter d'entendre ce que nous écouter de notre souffrance, il en a été pareil à la "Conférence de la Francophonie" dont nous avons encore frais à l'esprit, le souvenir. Il suffit qu'un titre nous accroche pour voir sur l'internet un relayement propensif qui va très loin et qui a pour mission avoué d'atteindre tous les Congolais et cela se fait sans tenir compte du contenu du message que l'on diffuse sur nous.
 
Ce titre "Paul Kagamé" ou "L'éloge de la rébellion" n'est pas un sujet à diffusion large par les Congolais, c'est faire la propagande de celui que tous nous accusons. En somme, ceux qui diffusent cet article aussi loin qu'ils peuvent font œuvre de contre-nature vis-à-vis d'eux-mêmes et de leurs compatriotes. Il n'ya pas de raison de promouvoir "Paul Kagamé" même si le titre semble pour le moins à son désavantage. "François Soudan" est un journaliste qui vend "Jeune Afrique" et il a pour chaque tirage un pourcentage garanti. C'eet pareil aussi quand Colette Braeckman écrit, son article circule plus vite que celui de "Augustin Kiassi ou de Serge Gontcho". Ce n'est pas à notre avantage.
 
En tout cas, nous nous trahissons, on peut penser que nous sommes incapable de communiquer par nous-mêmes avec nos mots et nos codes. Nous nous émerveillons quand on parle de nous. Lorsque nous Congolais nous relayons les écrits de sa production journalistique, nous faisons la publicité de son journal dans les point de vent. En fait, qu'est ce qu'écrit cet homme ? Des propos qui nous insultent, en voici l'exemple
« De la justice internationale, nous Africains ne connaissons que le bâton. Jamais la carotte. Un bâton politique utilisé pour nous contraindre à suivre une voie choisie par d'autres. Autre moyen du même type : le chantage à l'aide. Il n'y a pas de pays au monde plus fiable et transparent que le Rwanda quant à l'utilisation de l'aide. Mais ceux qui nous aident veulent-ils notre bien ? Ils nous aident en échange de notre dépendance et de notre gratitude, dans le but de nous contrôler et de nous maintenir dans une posture d'éternels mendiants. À ceux qui répètent : "Gelez, suspendez toute aide au Rwanda", je réponds ceci : l'injustice ne nous rendra pas plus dociles, elle nous rendra plus rebelles. Être rebelle, je sais ce que c'est, comptez sur moi. Je parle pour nous Rwandais, mais aussi pour tous les Africains qui n'osent pas s'exprimer. Si je me trompe, si vous n'êtes pas d'accord, dites-moi de démissionner et, croyez-moi, je partirai aussitôt. Mais sachez que même après moi, ce pays aura besoin de quelqu'un qui me ressemble. Cela devra même être la condition pour me succéder : continuer le combat pour défendre notre bien le plus précieux, la dignité. » Source : François Soudan répétant au mot Paul Kagamé dans ses dires.
 
 Nous devons comprendre que Paul Kagamé est soutenu par les grandes puissances, il est faux de croire que lorsque nous rabattons ce que cet homme fait chez-nous, nous attirons de la sympathie et de la pitié sur notre sort. Il serait bienséillant de porter plus loin ce que dit un Congolais ou Congolaise sur les sujets qui relatent l'agression et qui mobilisent notre vigilance. Ce pourrait être "Lilo Miango, Dunia Sendwe, Candide Okeke, Rolain Mena, Diangitukwa Fweley, Albert Mujanyi, Kalama Ilunga" et tous nos écrivains qui nous font réfléchir sur la destinée de notre pays.
 
Et à côté des nôtres, des plumes comme celle Charles Onana, Rigaud, Desgagné, Human Right Watch, etc. Mais avant de dépasser ce qui advient de cette envoi, je voudrai préciser la réalité qui est nôtre dans la crise d'empathie envers nous dont font montre les nations qui arbitrent la politique internationale au niveau des différents paliers de Direction politique de la planète. Comme je le disais en début de ce paragraphe par l'écriture, vous pouvez être sûr que ce sont notamment ces puissances qui soutiennent le Rwanda :
  1. Les États-Unis pour les troupes que son pays a mis à la disposition de l'ONU :
    • Darfour ;
    • Haïti ;
    • Libéria.
  2. Par la Grande Bretagne comme membre du Commonwealth ;
  3. L'Union Européenne supporte Paul Kagamé pour les matières premières exploitées au Congo, sinon il n'y a pas de raison pour elle de se taire devant les atrocités au Nord-Kivu ;
  4. La Belgique informelle et des affaires, c'est l'une des raisons de sa non-remarquable prestation à la Conférence de la Francophonie à Kinshasa ;
  5. Par le Fonds Monétaire International qui ne soustrait rien à l'argent alloué au budget des programmes qu'il a initié pour le Rwanda ;
  6. Par l'Union Africaine dont l'Afrique du sud est le plus grand centre du Marketing du Rwanda et qui vient de donner à l'UA une Secrétaire générale.
Pourquoi avons-nous cette envie de faire le marketing politique de celui qui nous tue et que l'on pardonne par toutes les puissances du monde ? Cessons de nous rendre ridicule. Ignorez tout ce qui de "Paul Kagamé" en l'occurrence les injures que cet hommes sans humanité nous lance. Pendant que certains des nôtres relayent ce que ce tueurs a dit des Congolais que François Soudan nous balancent, ne pouvons-nous pas nous rendre compte que le régime de Kigali n'est pas aussi étranglé comme nous le croyons ou comme on chercherait de nous faire croire cela.
 
Alors que la "MONUSCO" met à nu les derniers rapports avec les noms de ceux qui commandent et pourvoient en armes le M- 23, à l'ONU, à News York, le "Rwanda" à côté des autres nations comme l'Australie vient d'être admis comme membre non-permanent du "Conseil de sécurité". Dès lors que les Congolais se mettent à porter loin le nom de Kagamé, c'est contre leur propre dignité qu'ils le font. Et Kagamé, de Kigali s'en réjouis, lui qui insulte tout un peuple à sa complaisance. Ne comprenons-nous pas qu'avec l'entrée du Rwanda au Conseil de sécurité pour deux ans, nous aurons difficile à faire valoir nos arguments contre l'agression de ce pays contre la RDC ?
 
Et au-delà, qui dirigent la RDC, ne sont-ce pas le "Rwanda" depuis le Président jusqu'au plus petit greffier du Palais de la Justice des Instances à connotation politique avérées ? Paul Kagamé affirme que les Congolais persécutent les "Rwandais". Est-ce que cela est-il vrai ? Ceux qui ont bénéficié du Congo à satiété dans les Fonctions comme dans les positions les plus alléchants tant par la longueur du mandat que par l'arbitraire de la "Guerre des Grands-Lacs" ne sont pas les Rwandais et les Rwandophones. Celui qui en doute n'a qu'à faire cette lecture que je propose :
  1. De tous les Premiers Ministres, le plus long mandat et à récurrence est Kengo Wa Dondo, aucun Premier Ministre n'a duré comme lui ni cummulé autant des mandats successifs en RDC/Zaïre/RDC ... ;
  2. Barthélemy Bisengimana est le "Directeur de la Présidence" qui a le plus duré au Mont Ngaliema et dans le Bureau privé du Président Mobutu plus que quiconque ;
  3. Joseph Kabila ne vient-il pas du Rwanda et du Front Patriotique Rwandais, il est depuis 11 années successives au pouvoir ;
  4. Azarias Ruberwa n'a-t-il^pas été Vice-Président de la RDC pendant cinq années successives, chef du Parti criminel de génocide des Congolais, le RCD/Goma et continue à être payé par l'État congolais ;
  5. Le chef de la Police Nationale, Charles Bisengimana n'est-il pas Rwandais venu au Congo avec le Front Patriotique rwandais pour massacrer les populations congolaise et dirige actuellement la PNC de la RDC ?
  6. Le brassage des rebelles n'était-il pas une opération qui a récupéré le surplus de l'armée rwandaise déversé dans les FARC ? ;
  7. Le Rwanda n'a-t-il pas envahi la RDC dans quatre de ses grandes provinces pendant sept ans et ^même aujourd'hui sous le camouflage de RCD/Goma, de CNDP, de FDLR et des rebelles de tout acabit ;
  8. James Kabarebe n'a-t-il pas été le Chef d'État-Major de l'Armée Nationale Congolaise avant d'être renommée FARDC ? ;
  9. Le rapport des Experts du Comité des sanctions de l'ONU ne donne-t-il pas pour dirigeant :
    • Ministère de la Défense du Rwanda ;
    • James Kabarebe ;
    • Bosco Ntanganda, etc.
  10. Le Rwanda, avec quel matière première, fait-il le développement de son territoire ?
LE TRAÎTRE NATIONAL LIQUIDATEUR
DE LA RÉPUBLIQUE DEM. DU CONGO
De la RDC, ceux qui ont le plus bénéficié le plus, ce sont les "Rwandais". Comtez seulement aujourd'hui le nombre des Généraux rwandais dans les FARDC pour conclure par vous-même la vérité que je viens de vous écrire. Alors, qui serait dupe pour croire que les Congolais persécutent les Rwandais lorsque dans toute notre éducation, on nous appris que les "Rwandais étaient nos frères et sœurs" et cela n'a pas besoin d'être démontré puisqu'aux premières heures du génocide, le Congo a ouvert ses frontières pour accueillir les réfugiés Rwandais à Goma, une ville de 200.000 habitants à raison de 10.000.000 rwandais à la minutes à la frontière. Et du jour au lendemain, une ville de deux cents milles habitants contenait 1.200.000. Pense-t-on à l'insécurité que cette promiscuité à apporté en RDC ?
 
Retenons que nous n'apprenons rien aux Congolais en portant à la "UNE" Paul Kagamé, nous nous détruisons nous-même et nous renforçons sa position. Relisez les textes des résistants français de 1940-1945, ceux-ci n'avaient jamais relayés les discours d'Hitler, de Goebbels, de Himmler et de tout autre Nazi en vue. Quelle est cette impatience d'informer qui nous monte à l'âme jusqu'à être pressé et emballé à rapporter ce que "Paul Kagamé" a dit contre les Congolais ? Faisons comme d'autres peuples qui ignorent ceux qui les tuent et qui en garde un mauvais souvenir.
 
Arrêtons de promouvoir "Paul Kagamé", ignorons-le. Gardons tous en tête qu'en promotionnant Paul Kagamé, nous œuvrons nous-mêmes pour la balkanisation de la République Démocratique du Congo. Il n'existe aucun peuple qui porte en triomphe directement ou indirectement son bourreau. Les Résistants français ne l'ont pas fait, les maquisards britanniques ne l'ont pas fait non plus dans la "Deuxième Guerre Mondiale". Le mot d'ordre a été de se tenir loin des forces du III ième Reich et de ses chefs. Et ces combattants, comme ceux de France sont morts les armes à la main en défendant l'Hexagone avec des chants patriotiques à la bouche dont l'une des plus célèbres est :
 
Djamba Yohé,
Gaston-Marie F.
Le Congolais de l'Atlantique Nord,
Ottawa, le 19 octobre 2012

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog